UNE RÉFRIGÉRATION COMPLÈTEMENT NATURELLE : EPTA À EDIMBOURG EN 2016 POUR LA 12e CONFÉRENCE IIF - GUSTAV LORENTZEN SUR LES FLUIDES ACTIFS NATURELS

01/09/2016

Le Groupe Epta  est sponsor de la XIIe Conférence IIR - Gustav Lorentzen sur les fluides actifs naturels qui a eu lieu à Édimbourg du 21 au 24 août 2016, dans le nouveau Centre des Congrès, construit pour l’occasion au cœur du Campus de l’Université Heriot-Watt.

Le Congrès a été organisé par l’Institut International du froid (IIF) en collaboration avec l’Institute of Refrigeration (Royaume-Uni), une institution de bienfaisance indépendante, créée en 1899, qui réunit environ 2 000 professionnels du secteur. Le congrès constitue une ressource de très grande importance pour le développement des technologies du froid, en favorisant le bien-être de toute la collectivité.

Cet événement d’envergure mondiale a porté sur trois thèmes principaux : le futur des systèmes à CO2 transcritique, les possibilités offertes par l’augmentation de la limite de la charge des hydrocarbures et l’évolution technologique des systèmes à réfrigérants naturels par surrefroidissement.

Le programme de la Conférence inclut 150 intervenants, sur trois jours, pour approfondir la thématique des réfrigérants naturels, aussi bien au niveau professionnel que du point de vue rigoureusement scientifique. Parmi les nombreux intervenants, citons pour le groupe Epta Daniele Mazzola, Epta System Engineering R&D, Maurizio Orlandi, Manager Epta Innovation Center et John Austin-Davies, Directeur Commercial Epta UK et membre de l’Institute of Refrigeration ; John Austin-Davies a par ailleurs été nommé président de deux sessions techniques. Au cœur des trois documents illustrés par le Groupe, sont présentées des données expérimentales sur l’utilisation des meubles équipés d’une unité de réfrigération à CO2 et reliés à une boucle d’eau, l’analyse des résultats d’une solution tout-en-un à CO2 transcritique, qui permet d’intégrer des installations de réfrigération dans le système bâtiment ainsi qu’une étude sur les performances des installations à CO2 transcritique dans les climats chauds et tempérés avec surrefroidissement.